Windows PowerShell : une interface de Microsoft

Tous ceux ont déjà utilisé un ordinateur, connaissent surement l’outil de commande DOS. Présent dans tout ordinateur fonctionnant sous Windows et Vista, la commande DOS est cette interface qui permet d’entrer des lignes de commande afin d’effectuer plusieurs tâches sur la machine. Le succès de commande DOS auprès des utilisateurs était tel, que Microsoft a mis au point une nouvelle interface, encore plus performante :Windows PowerShell.

L’histoire de Windows PowerShell

windows-powershell.jpg

Windows PowerShell est considéré par beaucoup comme le digne successeur de commande DOS. Sortie vers la fin des années 2006, Windows PowerShell, initialement baptisé « Microsoft Command Shell (MSH) », dans le principe est similaire à commande DOS. En effet, Windows PowerShelln’est ni plus ni moins que la combinaison d’un outil qui permetd’entrer des lignes de commande et un langage de script orienté objet.
Compatible avec toutes les versions récentes de Windows(Windows 7 et 8 supportant le framework Microsoft .NET dans sa version 2.0 ou plus)et de Vista, la version actuelle de Windows PowerShell(la version 4.0 sortie en 2013) intègre de nouvelles fonctionnalités, notamment le Windows Powershell ISE, le PowerGUI Script Editor. Par ailleurs, sous Windows 8, l’interface est intégrée à l’explorateur de fichiers (accessible grâce à un raccourci).

Les caractéristiques de cette interface

les-caracteristiques-windows-powershell.jpg

En ce qui concerne son principe de base, Windows PowerShell est similaire à la commande DOS. En effet, tous deux sont des interfaces permettant d’entrer des lignes de codes. Toutefois, la différence la plus notable s’observe sur le type de langage utilisé.Windows PowerShell utilise un langage de script très orienté objet proposant une plus grande facilité d’exécution et une sécurité améliorée.
Contrairement à la commande DOS, cette interface prend en charge les caractères codés 16 bits, qui est le codele plus répandu sur Windows. Toutefois, malgré les diverses améliorations, l’interface ne prend pas en charge les caractères Unicode et pour arriver à afficher ces caractères, il est indispensable de recourir PowerShell Integrated Scripting Environment.

 

Author: Gabriel Blanc

Share This Post On